• Lucifer

     

    Un mythe du Moyen Âge, celui de la chute des anges rebelles, fait de Lucifer un ange qui fut déchu pour s'être rebellé contre Dieu. Ce mythe relate son désir de puissance et sa lutte contre les anges fidèles à Dieu, qui précédèrent sa déchéance.

    Lucifer est aussi un personnage des mythologies romaine et grecque, dieu de lumière et de connaissance.

    Le sens de son nom, « astre brillant», le lie étroitement à Vénus, l'étoile du matin.

    Dans le texte du prophète Isaïe, il représente l’hybris, le « péché d'orgueil », et la volonté du roi de Babylone de s'élever au-dessus de sa condition d'homme pour dépasser Dieu.


     


    C'est Saint Jérôme qui utilise le terme pour traduire l'hébreu HYLL (HYLYL dans l'un des manuscrits de la mer morte) dans la Vulgate.

    Le nom Lucifer a donc comme origine une erreur d'interprétation du texte, on parle alors du roi de Babylone, puissance terrestre qui veut s'élever plus haut que Dieu. Non pas d'un ange qui serait tombé du ciel. 

    Ce n'est qu'au Moyen Âge que ce nom désignera le plus grand et le plus brillant de tous les anges. Mais ce dernier, selon le mythe de la chute des anges rebelles, fut poussé par son orgueil à se rebeller contre Dieu, car il voulait briller plus que son créateur. Il devint alors Satan , roi des démons  qui sont les anges qui, avec lui, se sont révoltés et ont chuté et ennemi de l'humanité et de Dieu.


     

    Vénus est le troisième objet le plus brillant du ciel après le Soleil  et la Lune . Comme Vénus est sur une orbite plus petite que celle de la Terre, elle ne semble jamais loin du soleil. D'où son nom d'étoile du matin quand elle précède de peu le levée du Soleil.

    William Smith’s Smaller Classical Dictionary note que Lucifer  et Phosphoros  sont deux épithètes donnés à la planète Vénus dans l'Antiquité, parmi d'autres désignations comme Hesperus, Vesperugo, Vesper, Noctifer et Nocturnus quand elle apparaît dans le ciel du soir plutôt que celui du matin, elle introduit alors l'obscurité plutôt que la lumière du jour.


     

    Il existe plusieurs visions métaphysiques de la figure de Lucifer (qui est le  porteur de la lumière , métaphoriquement de la connaissance  et donc  de l'hybris ) : il peut être assimilé à Satan (qui est l' adversaire , l'antithèse de Dieu) par certains alors que d'autres l'en distinguent.

    Pour les premiers en effet, Lucifer reste un être créé par Dieu et donc ne peut en aucun cas être son opposé. Il ne peut donc, dans cette optique, être assimilé à la figure de Satan. Il est alors plutôt opposé à Michaël, chef des anges fidèles à Dieu.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :