• Les cérémonies Vaudou

     

    Le vaudou tel que pratiqué au Hounfor de la Mandragore repose sur l'axe de vie essentiel :

    La Terre  L'Air  L'Eau  Le Feu  l'Ether (l'Esprit)

    Conformément à la tradition, les cérémonies Vaudou se déroulent en fonction du Calendrier VAUDOU et par rapport aux  positions des Lunes en correspondance avec les demandes effectuées. Elles se font toujours en corrélation serrée avec les DIVINITES ou LOAS associés qui seront sollicités au cours de ces cérémonies par le HOUGAN.

    Le rituel VAUDOU qui est articulé autour d'un axe temporel, véhicule dans les deux sens l'hommage à nos ancêtres et le respect des vivants. "m'salye Doki la, m'salye Gwo-pwen lakay mwen" ainsi nous reconnaissons le passé et nous comprenons notre état actuel.

    Des sacrifices (poulet, cochon, mouton ou chèvre) y sont parfois pratiqués, bien que aujourd'hui la pratique du Vaudou s'accommode parfaitement avec la modernité, ce qui fait que dans la plupart des cas, le sacrifice reste une action purement symbolique. Au Hounfor de la Mandragore, nous avons étudié et réussi la possibilité de remplacer les sacrifices animaux par d'autres énergies similaires.

    Des travaux  particuliers ou communautaires d'initiation au Vaudou sont effectués pour les vaudouïsants qui en feront la demande, leur offrant ainsi l'opportunité de gravir les différents Niveaux que nous avons définis en fonction de notre propre organisation au nombre de 9.  

    Ce qu'il y a d'unique dans le rituel VAUDOU, c'est la venue parmi les hommes de divinités immortelles au cours de cérémonies propitiatoires. Les LOAS viennent, conversent avec les humains : ils rendent service, en agissant de façon fort efficace, à ceux qui les honorent. Puis ils s'en vont.

    Il existe forcément des milliers de LOAS, autant que de reflets dans une pierre précieuse. Ces forces primaires de l'univers se confondent avec l'essence divine de l'âme humaine. Les LOAS ne sont ni bons, ni mauvais. Il faut éviter cette notion manichéenne que l'on veut appliquer maladroitement aux rites : le Rada serait bien, bon, honorable, le Pétro serait mauvais, démoniaque, de mauvaise fréquentation. Certains HOUGANS serviraient de la main droite et d'autres (les méchants, présumément) de la main "gauche". Cette notion facile bien occidentale, n'est en aucun cas applicable dans le cadre de l'exercice du VAUDOU.

    N'en déplaise à certains détracteurs du VAUDOU, pas de diable à cornes ou pieds fourchus tels que définis dans la religion catholique dans le Pétro (ou ailleurs dans le VAUDOU), pas de sacrifices humains dans le rituel, même secret (sans présumer de l'imagination criminelle), pas même de Bien ou de Mal dans l'absolu, laissant cette notion purement judéo-chétienne à ses concepteurs.

    Bien évidemment, la Cérémonie VAUDOU ne se fait qu'avec des vaudouïsants ou Vaudoussi (initiés) et parfois avec des invités triés sur le volet et acceptés par le HOUGAN.
    Ainsi des demandeurs particuliers peuvent tous prétendre à participer à une cérémonie VAUDOU à la condition de subir leur propre acceptation auprès du VAUDOU sous une forme initiatique qui peut être parfois partielle juste pour une cérémonie, mais qui peut, s'ils le veulent et si le VAUDOU les acceptent, aller beaucoup plus loin dans le cadre du VAUDOU, cet aspect ne peut qu'être bénéfique pour le demandeur qui y parvient.

     
    Les LOAS


     

    L'étude des LOAS s'apparente plutôt à l'étude de nos défauts et de nos qualités. Et les LOAS doivent être jugés par leurs actes, comme nous-même. Il est indéniable que les esprits Rada sont plus dignes, plus disciplinés, en un mot plus policés et les esprits Danpétro plus volatiles, moins prévisibles, voire plus violents. Mais ces différences s'apparentent plus à la forme qu'au fond. Ce sont les similarités qui nous ont intéressées. Par exemple, dans la famille d'Agoé, nous avons réuni, comme pour d'autres, les Loas Rada, Danwonmen et Danpétro qui partagent les même caractéristiques. Nous prétendons qu'une profonde vérité universelle se cache derrière le stéréotype évident de nos héros-loas-dieu. 

    Chaque cérémonie doit être organisée dans la tradition telle que dictée par le HOUGAN, autrement la cérémonie sera dite "simplifiée".
    Le lieu où l'on officie s'appelle : HOUNFOR. C'est le nom du temple dédié à l'exercice du culte Vaudou. C'est un SANCTUAIRE.
    Il s'agit d'abord de "la maison des hommes" dont souvent rien ne le distingue à première vue.

    Certains HOUNFORS sont très vastes et peuvent contenir plus de 100 personnes, d'autres seront plus modestes et ne pourront en contenir qu'une dizaine. 
    Quoi qu'il en soit, le HOUNFOR doit demeurer intime à l'échelle de ceux qui le pratiquent. Ainsi le HOUNFOR devra répondre à tous les besoins des vaudouïsants, même les plus humbles. 


    Le HOUNFOR

    un Sanctuaire haut lieu de Culte privilégié

    Le HOUNFOR est un lieu de rencontre privilégié où chaque vaudouïsant peut venir discuter librement de ses problèmes. Symboliquement, le HOUNFOR peut être à la fois un restaurant communautaire, un toit pour tous vaudouïsants qui, de passage, ne savent où dormir, une université parallèle où l'on enseigne le VAUDOU, un cours de danse, de chants, de travaux ménagers, une garderie d'enfants, un atelier de couture, un hôpital traditionnel, une salle de bal, un théâtre... Bref un lieu de vie privilégié tel que l'on peut le concevoir dans tout sanctuaire. 

     
    La hiérarchie de chaque Hounfor est propre aux exigences du Hougan, qui reste le seul Grand Maître de son Hounfor. Il y aura peut-être autant de rites que de Hounfors qu'il y a de Hougans.

    Avant d'entrer dans le lieu de cérémonie, les participants, à jeun, doivent se purifier par un "bain de dégagement et de protection". C'est le premier contact du demandeur avec les Esprits du Vaudou.

    Ce bain fait déjà partie de la cérémonie et peut être initiatique pour certains demandeurs. C'est seulement après être passé par ce bain mystique que le vaudouïsant peut entrer dans le lieu du Culte, pieds nus et sans se sécher. La cérémonie du bain peut provoquer un choc salutaire pour le Récipiendaire.

    C'est seulement à partir de cet instant très privilégié, que la CEREMONIE VAUDOU peut véritablement commencer.


  • Commentaires

    1
    rosa
    Jeudi 24 Février 2011 à 04:07
    svp aidez moi a faire revenir letre que jaime ..ses parents l'on marier en été 2010avec une file quil ne connais pas et quil ne laime pas..moi il ma dit quil eprouver les memes choses que moi mais jaimerai que ses sentiments soit forts pour moi et quil me choisisse moi...ma seule issue c'est vous jai tellemnt de souffrance que jai envie de mettre fin a ma vie ..je vous en conjure aidez moi...il mecrit plus de texto et me repond guere a mes messages il ma di quil etait perdu quil savait pas quel chemin prendre...svp faites quelques chose avant que sa soit tard merci
    2
    CND STUDIO Profil de CND STUDIO
    Jeudi 24 Février 2011 à 08:49
    Bien,Dark L3gions s est d'abord un endroit d information,pour résoudre ton problème s est déjà un combat qui passe par soi même, si il t aime vraimment il n est pas obliger de suivre se que ses parents choisisse pour lui.Le maraige forcer ne l ai que parce que la personne ne fait pas valoir ses choix et qu il accepte sans rien dire.Biensur il existe certaine voyante ou autre qui peuvent changer la donne.Après il faut en discuter avec lui mais chercher une reponse du coter de la sorcellerie ou autre n est pas la meuilleur route
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :