• L'armée Romaine


    L'armée impériale est une armée de métier. Le nombre d'hommes que l'armée Romaine entretenait était d'environ 330 000 hommes (165 000 légionnaires et 165 000 auxiliaires).

    La hiérarchie de l'armée impériale Romaine : L'Empereur est le général en chef qui a sous ses ordres toutes les forces militaires composant l'armée. Les préfets de camps administrent les camps fixes installés sur les frontières. Chaque préfet a donc plusieurs légions à administrer, et il commande les réserves qui demeurent au camp pendant les combats. Les officiers d'état-major sont les légats (général d'armée) et il y a 1 légat par légion.

    Pour chaque légion il y a 6 tribuns militaires (titre honorifique sous l'Empire) qui sont des officiers supérieurs choisis par l'Empereur et 59 centurions. Chaque centurion (officier subalterne) avait pour adjoint 1 optione (sous-officier) et un groupe de sous-officiers (le porte-enseigne ou signifer, l'instructeur ou campidoctor, le préposé aux subsistances ou pecuarius, l'architecte, le médecin militaire, un tesserarius qui chaque nuit recevra le mot de passe inscrit sur une tablette (tessera), le chef de musique et ses musiciens, des sonneurs de cor ou de trompette qui annonceront les exercices, les tours de gardes, le réveil et l'extinction des feux.). Dans chaque cohorte, le 1er centurion, ou pilus prior, commande sa centurie et l'ensemble de la cohorte. L'insigne des centurions est le cep de vigne. De la même manière, toute unité auxiliaire a un chef, des centurions (dans l'infanterie) ou des décurions (dans la cavalerie).
    Auxiliaire de légion.


    La légion impériale

    Les légions sont au nombre de 28 sous l'Empereur AUGUSTE et jusqu'à 33 sous le règne des SEVERE. Une légion varie de 5000 hommes à 6000 hommes répartis dans 10 cohortes (1 cohorte = environ 600 hommes) de 6 centuries chacune (1 centurie = environ 100 hommes). Chaque homme appartient à une centurie. 2 centuries forment une manipule, reconnaissable pendant le combat à son étendard et 6 centuries constituent une cohorte. Les cohortes sont numérotées de I à X (la Iere est la plus prestigieuse ).


    A chaque légion est attaché un corps de cavalerie d'environ 120 hommes (et jusqu'à 300). Le corps d'élite est la légion. Elle se voit adjoindre des troupes légères et mobiles recrutées dans les Provinces (les auxiliaires), et des troupes recrutées à la frontière de l'Empire et qui conservent leurs armements et leurs usages de combats (les numéri). Les soldats s'engagent dans la légion pour une durée de 20 ans pour les légionnaires ou de 25 ans pour les auxiliaires. Le recrutement des légions se fait surtout parmi les provinciaux qui, depuis AUGUSTE, y trouvent toute une série d'avantages : solde importante (de 150 deniers à 500 deniers par an) augmentée de primes diverses, une retraite (attribution d'une somme de 3000 deniers et de portions de terrains) et pour les soldats des auxiliaires le droit de cité en fin de service.



    Les cohortes prétoriennes

    Elles dérivent de la garde d'honneur du général et deviennent la garde personnelle de l'Empereur. Corps d'élite formé en principe d'italiens éprouvés, les cohortes prétoriennes prendront souvent une importance considérable dans la proclamation des Empereurs. Les effectifs varieront de 5000 soldats à 10 000 soldats qui sont répartis au sein de 10 cohortes prétoriennes.


    Chaque cohorte est divisée en 10 centuries d'infanteries flanquées chacune d'une turme de cavalerie. L'encadrement est effectué par 2 préfets du prétoire, des tribuns, et des centurions assistés d'optiones. La solde du soldat est élevée (500 deniers par an) et le service n'est que de 16 ans.



    Les cohortes urbaines

    Ce sont des milices de citoyens romains pour veiller à la garde de la cité. Leur nombre est de 4 à Rome (6000 hommes), une à Lyon et une à Carthage. L'encadrement est effectué par 1 préfet de la ville, et de 4 ou 6 tribuns. La solde du soldat est de 250 deniers par an et le service est de 20 ans. Les miliciens des cohortes urbaines sont considérés comme inférieurs aux prétoriens mais supérieurs aux légionnaires.



    Les cohortes de vigiles

    Ce sont des milices composées d'esclaves puis d'affranchis pour lutter contre les incendies. Pour faciliter le recrutement, le droit de cité est accordé aux vigiles après 6 ans de service (plus tard 3 ans seulement). L'effectif des cohortes de vigiles est de 7000 hommes. Le nombre des cohortes de vigiles est de 7 (à Rome qui est divisée en 14 régions (chaque cohorte de vigiles surveille 2 régions). Chaque cohorte est divisée en 7 centuries. L'encadrement est effectué par 1 préfet des vigiles, et de tribuns. Chaque centurie comprend plusieurs sections spécialisées comme l'alimentation en eau, la manoeuvre des pompes, l'extinction des incendies au moyen de couvertures imbibées de vinaigre, la manoeuvre de matelas destinés à amortir la chute des sinistrés, ou la protection des prisons, des magasins et des thermes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :