• Geb

    Geb est un dieu de la mythologie égyptienne qui fait partie de la grande Ennéade d’Heliopolis. Il est le fils de Shou (dieu de l’air) et de Tefnout (déesse de l’eau), mais aussi le frère et l’époux de Nout (la déesse du ciel).

    Geb et Nout furent si proches que rien ne pouvait s’interposer entre eux. Geb fut séparé de Nout par leur père Shou, mais grâce à un stratagème de Nout ils réussirent à s’unir et enfantèrent Osiris, Seth, Isis et Nephtys. Une symbolique veut que Geb et Nout s’unissaient dans le secret de la nuit pour être séparés par Shou au matin.

    Dieu de la terre, des plantes et des minéraux, Geb donne à la terre ses fruits et son eau, laissant à sa sœur Nout, le royaume de cieux. Il est l’un des quatre éléments qui formèrent le monde. La légende veut que les tremblements de terre aient comme origine les éclats de rire de Geb.

      


    Geb est aussi le symbole de la royauté, qu’il aurait enlevée de force à son père, Shou, devenu trop vieux. Il devint ainsi le premier roi mythique de l’Égypte et donna son nom au trône de pharaon qu’on appelait le « trône de Geb ».

    On le représentait sous les traits d’un homme à la peau noire ou verte, étendu sur le sol et séparé de la voûte céleste (Nout) par son père Shou. Les couleurs noire et verte sont des couleurs très positives pour les égyptiens de l’Antiquité, car elles représentaient respectivement la terre noire fertilisée par le limon des eaux du Nil (indispensable pour assurer une bonne récolte), et le vert de la végétation, et, plus généralement, les choses vivantes. Quand il symbolise la royauté, on le rencontre coiffé d’une couronne.

    Dieu de la mémoire, et guide de la main des scribes, Geb était honoré à Héliopolis, et son animal sacré était l’oie, qui formait d’ailleurs un des hiéroglyphes de son nom.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :