• Découverte d une exoplanète géante mais peu dense

    Dans le cadre de la recherche d’exoplanètes (planètes orbitant autour d’une autre étoile que notre Soleil), le réseau de télescopes hongrois HAT (Hungrian Automated Telescopes) observe les variations de luminosité dans l’Univers ; en particulier, lorsque la luminosité d’une étoile diminue, alors il y a des chances pour que la cause soit le mouvement d’une planète autour de cette étoile.

     


    C’est grâce à ce réseau de télescopes que les astrophysiciens ont découvert une nouvelle planète, orbitant autour d’une des étoiles du système double  ADS 16402, situé dans la constellation du Lézard (Lacerta) à 450 années-lumière de la Terre. Les deux étoiles sont distantes de 225 milliards de kilomètres, et âgées de 3,6 milliards d’années (plus jeunes que notre Soleil donc). 


    La planète a été nommée HAT-P-1b [2], et les caractéristiques extraites des données observées déroutent : elle aurait une masse égale à 0,53 fois celle de Jupiter, mais serait 1,38 fois plus grande, ce qui lui confère une densité égale au quart de celle de l’eau. Elle orbite autour de son étoile en 4,46 jours terrestres, à une distance de 7,5 millions de kilomètres environ, soit un vingtième de la distance Terre-Soleil.


    Le diamètre de HAT-P-1b est 24% plus grand qu’estimé par la théorie, et sa densité très faible intrigue également les scientifiques. Ces données viennent compléter celles déjà obtenues sur une autre exoplanète, HD 209458b, et remettent en cause les modèles actuels de formation des planètes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :